Ouverture du blog

  • Par ottu
  • Le 2016-01-23
  • Commentaires (2)

Ce blog a pour fonction première de permettre à chacun de soumettre suggestions, questions ou commentaires, et de participer ainsi à l’élaboration de cette septième édition des Rencontres Philosophiques d’Uriage. La demande de participation qui s’est manifestée dès la première édition n’a fait que se renforcer depuis, et ce blog est donc un des moyens imaginés pour y répondre.

Cet espace vous est donc ouvert:

- Souhaits sur les manières d’aborder le thème retenu pour cette année

- Suggestions sur des noms d’intervenants

- Réactions sur les nouveautés éventuellement soumises par l’organisation

- Idées d’ateliers

- Partage de lectures en relation avec le thème

- Questions pratiques ou toutes autres questions en lien avec ces Rencontres.

Il sera bien évidemment non seulement alimenté mais parcouru par les organisateurs qui pourront à l’occasion répondre aux questions soulevées. Les intervenants également pourront y trouver matière à mieux comprendre le public auquel ils vont s'adresser. Et le cas échéant un dialogue peut aussi s'établir au sein du public lui-même (avec respect et bienveillance cela va de soi !).

 
Commentaires (2)

1. Serge Chaudourne 2016-04-21

République - Démocratie - Citoyenneté
Quel est le fondement philosophique de la citoyenneté dans une République laïque telle que la République française ? Quelle différence avec la citoyenneté dans les pays anglo-saxons type Royaume-Uni ? Comment éviter à la fois l'individualisme qui isole et le communautarisme qui enferme ?
Pour répondre à toutes ces questions et à bien d'autres, je propose d'inviter à ces prochaines rencontres Catherine Kintzler, professeur émérite à l'Université Lille 3, vice-présidente de la Société Française de philosophie.

2. Administrateur 2016-04-22

Merci pour cette excellente suggestion, à laquelle le comité d'organisation ne peut que souscrire. Nous avons en effet déjà proposé à Catherine Kintzler d'intervenir lors de nos prochaines Rencontres. Malheureusement, ses contraintes d'emploi du temps à cette époque ne lui ont pas permis d'y donner une réponse positive.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau